DVS Innovation en vaccinologie

Le DVS innovation en vaccinologie a pour objectif d’aider à surmonter les verrous de développement et les contraintes réglementaires spécifiques au développement des vaccins, en particulier pour ce qui concerne les adjuvants et les nouvelles stratégies de délivrance des vaccins anti-infectieux prophylactiques, anti-infectieux thérapeutique et anti-cancer. Par ses actions, le DVS ambitionne de renforcer la visibilité française en vaccinologie.

Enjeux

Après un XXème siècle aux progrès réguliers et constants dans le domaine de la vaccination, le début du XXIème siècle a été marqué à la fois par une rupture dans les techniques de fabrication des vaccins et par les sauts technologiques permis par les progrès de la génétique. Les années 2000 ont en effet marqué un tournant et une renaissance pour l’industrie du vaccin, auparavant considérée comme un marché de niche à faible croissance.

Ce marché est notamment tiré par le besoin de développer des vaccins efficaces contre de nouveaux agents infectieux émergents ou ré-émergents. Si l’intérêt d’identifier de nouveaux antigènes est toujours très présent dans le domaine de l’infectieux, émerge également le besoin de développer des vaccins pour d’autres pathologies non infectieuses comme le cancer.

Parallèlement au développement de ces nouveaux vaccins, la médecine personnalisée s’invite dans le domaine du vaccin. Les vaccins devront ainsi s’adapter aux spécificités de certaines populations parmi lesquelles les nourrissons, les sujets âgés, les sujets immunodéprimés ou encore les femmes enceintes qui imposent de moduler l’immunogénicité tout en garantissant la bonne tolérance des vaccins.

De nouveaux types de vaccins associés à des outils de vectorisation, d’administration et de délivrance spécifiques mais aussi des adjuvants susceptibles de moduler finement la réponse immunitaire sont attendus.

Si la vaccination connait un regain de développement, sa perception par la société devient de plus en plus critique. Le développement d’approches transversales devient indispensable au secteur tant pour avancer sur la prévision des risques d’effets secondaires liés aux produits de vaccination que sur la prévision de leur efficacité, développement dont l’objectif est aujourd’hui de tenir compte de la diversité des populations visées, des stades de développement des pathologies ciblées et des mécanismes de résistance qui concernent aussi bien les agents infectieux que les tumeurs.

Contexte

La France dispose d’un tissu scientifique riche dans le domaine de la vaccinologie. Elle réunit des institutions publiques historiques telles que l’Institut Pasteur et son réseau, l’ANRS, des équipes et infrastructures de recherche d’excellence comme le Labex VRI ainsi qu’une recherche clinique de plus en plus structurée.

Récemment, sous l’impulsion d’Aviesan, le réseau CoReVac s’est constitué, fédérant l’ensemble des compétences transdisciplinaires des équipes académiques et cliniques françaises dans le domaine de la vaccinologie. Adossé à ce réseau, le DVS innovation en vaccinologie entend se focaliser sur les problématiques associées à la valorisation des innovations en vaccinologie et leurs verrous actuels.

Actions en cours et envisagées

  • Détecter et cartographier des projets en développement au niveau national et international dans le domaine de la vaccinologie.
  • Cartographier les brevets des membres de l’Alliance, les structurer en grappes de brevets disponibles afin d’évaluer leur potentiel au regard de l’intensité concurrentielle des marchés à venir.
  • Mieux cerner l'intérêt des vaccins en cours de développement, analyser avec précision les attentes et les besoins des marchés, actuels et futurs.
  • Soutenir et recommander sur la base des analyses stratégiques (PI, benchmark) et de la cartographie des compétences, les projets collaboratifs innovants en vue de l’obtention de financements de maturation (SATT, H2020, BPi…) afin de promouvoir leur potentiel de transfert.
  • Organiser des rencontres de R&D académiques/industriels.

Diffusion des études et participation aux groupes de travail

En s’associant au site internet de CoReVac, le DVS contribue à l’animation de la communauté scientifique et à sa visibilité à l’égard des partenaires industriels dans un souci de cohérence par rapport à l’écosystème existant.
Après inscription (http://corevac.org/user/register), vous pourrez accéder à l’extranet commun CoReVac / DVS, espace dédié à relayer l’information et les avancées du DVS, diffuser les études et analyses réalisées, informer des initiatives et événements proposés par le DVS et par CoReVac.

Date de création : mai 2013
Coordinateur : Christophe Cans
Établissements coordinateurs : Inserm-Transfert / Institut Pasteur
Chef de projet : Alice Rochard

Un comité de domaine (comité de pilotage) en charge d’en définir la stratégie à adopter et les analyses prospectives à mener. Ce comité se réunit 4 fois par an. Il associe de façon équilibrée des scientifiques référents, des représentants de la valorisation des membres de l’Alliance, des industriels et des SATTs. Il comprend les membres suivants :

  • Coordinateur du DVS : Christophe Cans
  • Chef de projets : Alice Rochard
  • Responsable scientifique : Brigitte Autran (CoReVac)
  • Un représentant de la cellule de direction du CVT
  • Des représentants des entités académiques : CNRS, IRD, CEA, AP-HP
  • Deux représentants des SATTs
  • Des représentants industriels : LEEM, Sanofi-Pasteur, Innavirax, Ciloa

Un groupe de travail Propriété Intellectuelle (PI) et marchés : Ce groupe de travail est impliqué dans la réalisation de la cartographie des brevets des membres de l’Alliance, assortie de recommandations de transfert. Il est en charge de proposer une méthodologie et de suivre l’étude et l’analyse de l’environnement en termes de Propriété Intellectuelle. Il comprend les membres suivants :

  • Chef de projets : Alice Rochard
  • Responsable scientifique : Béhazine Combadière (CoReVac)
  • Des experts PI des organismes de recherche : Inserm-Transfert, Institut Pasteur, CNRS, CEA
  • Un représentant des SATTs

Le travail de ce groupe se verra renforcé par l’aide de cabinets extérieurs en PI et de spécialistes d’analyse technico-économique, en charge d’analyser le paysage économique, les besoins cliniques, les développements en cours, le marché, … et de définir des critères technico-économiques pour prioriser les projets.

Les groupes de travail Adjuvants et Voies d’administration ont la charge d’analyser les problématiques liées aux adjuvants, d’identifier des nouveaux adjuvants vaccinaux et d’explorer des nouvelles voies d’administration. Ils sont animés par le réseau CoReVac et par le DVS (voir la plateforme extranet commune CoReVac / DVS, inscription)

Voir Modifier Créer ici