Inserm

L’Inserm dans le paysage français de la recherche en sciences de la vie et de la santé

L’Inserm est le seul organisme public dédié à la recherche biologique, médicale et en santé des populations.

Grâce à l’excellence et à la multidisciplinarité de ses quelque 300 unités ou centres de recherche, l’Institut développe des recherches sur les maladies humaines, même les plus rares : il cultive ainsi des liens étroits avec les associations de malades, notamment à travers son Groupe de réflexion avec les associations de malades. En 2014, les équipes de recherche liées à l’Inserm ont publié 9 235 articles, dont 463 dans les journaux d’excellence dans les domaines médical et fondamental. En coopération avec le CNRS, il favorise par ailleurs l’émergence de chercheurs de talents à travers les contrats Atip/Avenir.

 

La force de l’Inserm réside également dans sa capacité à assurer un va-et-vient constant entre le laboratoire de recherche et le lit du patient :

Les résultats de la recherche fondamentale proposant de nouvelles pistes de prévention, de diagnostic ou de soin font l’objet d’études cliniques.

En 2014, l’activité recherche clinique est en pleine croissance : 163 projets ont été expertisés dont 38 demandes de promotion, 57 demandes de qualification, 68 demandes d’amendements. Au total, 374 projets sont dans la file active au pôle Recherche clinique de l’Inserm.

L’Inserm est par ailleurs acteur de la valorisation industrielle et économique de ses découvertes :

Inserm Transfert aide les chercheurs à établir la preuve de concept de leur innovation, et intervient pour le dépôt des brevets (1279 familles de brevets au portefeuille de l’Inserm au 1er janvier 2015 et 140 dépôt de demande de brevet) et la recherche de partenaires industriels (239 contrats de R&D signés en 2014, 100 contrats de licence, dont 52 nouveaux signés en 2014).

L’implantation européenne et internationale de l’Inserm est aujourd’hui une réalité.

L’Inserm joue un rôle de première importance dans la construction de l’espace européen de la recherche et conforte sa position à l’international par d’étroites collaborations (équipes à l’étranger et laboratoires internationaux associés). En 2015, l’Institut dispose de 22 laboratoires internationaux associés, 9 unités mixtes internationales implantées à l’étranger, et d’une trentaine d’accords de coopération internationale.

Avec une participation dans plus de 400 projets européens financés par la Commission européenne dans le cadre du 7e Programme-cadre de recherche et développement (PCRD), l’Inserm s’est affirmé comme l’un des principaux acteurs européens dans le domaine de la recherche en sciences de la vie et en santé. Ses équipes ont été impliquées dans 186 projets collaboratifs et dans la coordination de 37 projets, faisant de l’Institut la première institution européenne en termes de coordination et de participation dans les projets collaboratifs européens dans ce domaine du 7e PCRD.
L’Inserm a également été l’une des premières institutions de recherche européenne en termes de financements IMI (Innovative Medicines Initiative) de partenariats de recherche public-privé, et très présent dans le Conseil européen de la recherche (ERC). Avec l’accueil de plus d’une centaine de lauréats ERC (69 jeunes chercheurs/40 chercheurs confirmés) dans ses structures de recherche, l’Inserm constitue la deuxième institution de recherche européenne en termes de gestion de projets ERC dans le domaine. La participation aux actions Marie Sklodowska Curie ne s’est pas démentie au cours du 7e PCRD, avec la gestion de 108 financements (88 "bourses" individuelles et 20 réseaux). Enfin, la participation active de l’Inserm à la construction de l’Espace européen de la recherche s’est également traduite par son implication dans la construction d’infrastructures de recherche de dimension européenne. L’Inserm est présent dans 6 infrastructures de recherche européennes et en a coordonné 2 dans le domaine de la recherche clinique (ECRIN) et dans le domaine des laboratoires haute sécurité P4 (ERINHA).

Voir Modifier Créer ici